La Télémédecine passe dans le droit commun le 15 septembre 2018.
Tout ce qu’il faut savoir pour franchir le pas

LE MINIMUM
Pour pratiquer la télémédecine prise en charge par l’Assurance Maladie et les Complémentaires de santé à partir du 15 septembre 2018, il faut disposer :

d’un système de visiocommunication sécurisée entre le médecin et le patient
d’un dossier médical pour enregistrer les éléments de la consultation, au mieux dans le Dossier Médical Partagé (DMP)
d’une connexion Cartes Vitale et CPS pour la facturation par FSE
si possible d’une messagerie sécurisée pour transmettre des ordonnances et le compte-rendu incontournable au médecin traitant
Il est utile d’avoir un accès Ameli Pro sur ce même poste.

Notons qu’un logiciel interfacé avec le DMP permet d’avoir accès à tout moment aux données du patient qui le renseignent, et de partout.

La connexion avec le DMP ou l’accès direct à une messagerie sécurisée permet l’envoi de données dans le même geste, en particulier la mise à disposition immédiate de l’ordonnance au pharmacien ou d’une demande à un correspondant quel qu’il soit.

Ces modalités de transferts de documents nécessitent évidemment un accord avec le patient et les correspondants.

Les mêmes conditions sont suffisantes pour le médecin correspondant sollicité par le médecin traitant.

POINT REMARQUABLE 1 :
un contact par smartphone avec le patient répond aux critères de la Télémédecine. De nombreux canaux vidéo sont sécurisés. Vous pouvez évidemment faire confiance aux canaux professionnels dédiés à la médecine, mais aussi à des canaux grand public tels Whatsapp ou Facetime. Le principal problème pour tous ces outils est qu’il faut que tous les correspondants en disposent. Par exemple, sur un outil comme Telemedica, le médecin envoie un lien sur le smartphone du patient quel qu’il soit. FaceTime ne fonctionne qu’avec des équipements Mac !

POINT REMARQUABLE 2 : la téléconsultation est totalement légitime lorsqu’elle est réalisée par le médecin traitant ou avec l’accord du médecin traitant.
Lorsque le médecin traitant n’est pas disponible, il faut une organisation territoriale qui précise les modalités locales de recours à la télémédecine à faire valider par la commission paritaire. Cette disposition a un objectif : empêcher le développement des téléconsultations sans aucun lien avec les médecins prenant habituellement en charge les patients.

POINT REMARQUABLE 3 : il existe au moins une Interface de Télémédecine répondant à ces critères et accessible aux professionnels de santé. La FMF met à disposition un tableau comparatif qui recense les solutions utiles et les commente (cf infra)

LE CONFORT
Pour pratiquer confortablement la Télémédecine et ne pas perdre inutilement de temps, il est impératif de travailler sur un poste qui permet la visioconsultation avec connexion Vitale et CPS avec un ou des logiciels médicaux lisant, avec messagerie sécurisée et connexion au DMP du patient. Il est utile d’avoir un accès Ameli Pro sur ce même poste et il doit comporter un élément de facturation Sesam Vitale.
Notons qu’un logiciel interfacé avec le DMP permet d’avoir accès à tout moment aux données du patient qui le renseignent, et de partout.
La connexion avec le DMP ou l’accès direct à une messagerie sécurisée permet l’envoi de données dans le même geste, en particulier la mise à disposition immédiate de l’ordonnance au pharmacien ou d’une demande à un correspondant quel qu’il soit.
Même si l’Avenant Télémédecine ne prévoit pas la transmission par messagerie au pharmacien, elle n’est pas interdite par les textes si le patient en est d’accord.
Ces modalités de transferts de documents nécessitent évidemment un accord avec les correspondants.

POINT REMARQUABLE : il existe au moins une Interface de Télémédecine répondant à ces critères et accessible aux professionnels de santé. La FMF met à disposition un tableau comparatif qui recense les solutions utiles et les commente

COMMENT SE LANCER
Si votre logiciel vous propose une application Télémédecine, c’est une solution qui devrait vous satisfaire
Sinon, l’application Télémédica est une solution qui a été conçue et testée pour une utilisation optimale

Il n’est pas indispensable d’utiliser une plate-forme de télémédecine, mais le confort de travail et le gain de temps sont au rendez-vous avec une bonne solution.
Il est fondamental que le médecin dépende le moins possible des plates-formes proposées.

Arrêt

Arrêt maladie par Médecin en ligne .Vous prenez RDV sur le site, si vous vous sentez trop malade pour travailler, vous pouvez consulter un médecin réel en ligne ( payable aprés 25€, où 0€ Tiers payant actuel ou CMU/ALD ) qui à l’issue d’une téléconsultation pourra délivrer un arrêt maladie (3 jours max en général)

Gastro-entérite

✓La gastro-entérite est une infection digestive d’origine virale, elle touche aussi bien les enfants que les adultes et reste assez courante. Le syndrome fait généralement partie de la famille des rotavirus et des norovirus.

Rhume-covid-19

Vous rencontrez les symptômes d’un rhume ? D’origine virale, cette affection des voies respiratoires se manifeste par des symptômes similaires à ceux de la Covid-19. Cette année, soyez attentifs, suivez les recommandations du gouvernement et téléconsultez en cas de toux, nez bouché, légère fièvre, maux de tête et fatigue.

Start facile